Algérie antique PDF

Il s’agit de la traduction d’un manuscrit arabe : Roudh el-Kartas, le Jardin des feuillets, écrit à la cour de Fès, en 1326, sur les livres et les documents les plus authentiques de l’époque, par l’imam Abou Mohammed Salah ben Abd el-Halim, de Grenade. Ce livre nous éclaire sur Cinq siècles et demi de l’histoire d’Occident, durant lesquels cinq dynasties et quarante-huit émirs algérie antique PDF sont succédés sur le trône de Fès et de Maroc. Publié sous les auspices du ministère des affaires étrangères en 1860.


Les publications consacrées à l’histoire de l’Algérie antique sont à la fois peu nombreuses et extrêmement spécialisées. Or la connaissance de cette période, souvent ignorée du public non averti, est capitale pour comprendre le développement futur du pays. Dans le sillage du livre de Gabriel Camps, Les Berbères, cet ouvrage cherche à replacer l’Algérie dans une histoire « longue », qui ne serait pas seulement celle de la conquête arabe ou de la colonisation française. À l’occasion du 50e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, il s’agit de dépassionner les débats et de réaffirmer l’attachement du peuple algérien à une identité complexe, multiforme et faite de sédiments divers. Après avoir sillonné les rives de la Méditerranée et découvert les plus belles ruines antiques, qui illustrent l’Imaginaire des Ruines (Actes Sud, 2009), et après l’expérience des Ancêtres liés aux étoiles (Actes Sud, 2009), qui scellait la découverte de l’Algérie aux côtés de Rachid Koraïchi, Ferrante Ferranti a pris la mesure d’un patrimoine antique algérien aussi exceptionnel que méconnu. L’idée de ce travail est donc née du désir de faire découvrir au lecteur cet autre visage de l’Algérie, à travers des photographies et des textes inédits. Dans une introduction à la fois littéraire et poétique, Dominique Fernandez, particulièrement familier avec l’histoire de la Méditerranée, invite le lecteur à déambuler au gré des sites, allant d’une mosaïque à une autre, s’arrêtant dans un forum, admirant un arc de triomphe, rêvant au pied d’une colonne… Rassuré par ce texte sous forme de promenade, le lecteur peut alors aborder les notices de Sabah Ferdi (archéologue, ancienne conservatrice du site de Tipasa), plus techniques et explicitement didactiques. Le fil conducteur de l’ouvrage est de parcourir les sites en partant du centre de l’Algérie et en se dirigeant vers l’Orient – Tipasa, Cherchel, Djemila, Timgad et Lambèse, Madaure, Khemissa, Tiddis, Hippone -, véritable traversée des ruines algériennes illustrée d’images saisissantes.

Description : 26 pages, 149 ko. Titre : Préparatifs pour surprendre Alger. 1601, Philippe III dirigea contre Alger une flotte de soixante-dix galères et une armée de plus de dix mille hommes, sous le commandement du prince Andrettino Doria. On verra par la lecture de la lettre de Conestaggio combien il eût été facile de réussir, et à quels événements divers on doit attribuer l’insuccès de cette grande entreprise. DE GRAMMONT, semble être resté inconnu jusqu’à cette publication de 1882.

Alger avant cette date, mais il permet en outre de se rendre compte des véritables motifs de la petite attaque faite sur Mers-el-Fhâm, deux ans après, par le vice-roi de Minorque. La traduction de ce manuscrit arabe de 1681, assurée par MM. PELLISSIER ET RÉMUSAT, fut publiée en 1845 par ordre du gouvernement et avec le concours d’une commission académique des sciences historiques et géographiques. Le but principal d’El-K’aïrouâni a été d’écrire l’histoire du royaume de Tunis, c’est-à-dire de l’Afrique proprement dite, en prenant ce mot dans le sens restreint que lui donnaient les anciens. Description : 362 pages, 719 ko. Titre : Histoire du Royaume d’Alger.

Auteur : Jacques Philippe LAUGIER DE TASSY. J’ai inséré dans cet ouvrage quelques aventures ou historiettes, qui ont du rapport aux sujets qui y sont traités. Description : 694 pages, 1300 ko. Dans cet ouvrage, trois officiers de l’État Major du Corps expéditionnaire s’attachent à faire connaître à l’Europe, par une description géographique et une relation historique, le Maghreb central quasi inconnu à l’époque. Claude-Antoine ROZET, Ingénieur géographe y donne un aperçu de géographie extrait d’importants ouvrages qu’il avait publiés par ailleurs. Description : 391 pages, 918 ko.

Titre : Algérie – Histoire des guerres des Romains, des Byzantins et des Vandales. Auteur : Adolphe DUREAU DE LA MALLE. Ce livre a été resserré en un très petit format, pour que le soldat, le sous-officier, l’officier supérieur ou inférieur qui se sentirait du goût pour la géographie, l’administration ancienne, en un mot, pour l’archéologie de l’Afrique, pût le mettre dans son sac, et le parcourir pendant ses loisirs de bivouac ou de garnison. Il contient le récit ou la mention de tous les faits mémorables qui se sont succédé dans la partie de l’Afrique septentrionale connue, il y a 22 ans, sous le nom de Régence d’Alger, et maintenant sous celui d’Algérie. Description : 389 pages, 1023 ko.

Titre : LE COMMERCE ET LA NAVIGATION DE L’ALGÉRIE. J’ai rassemblé en un seul ouvrage, plusieurs articles de l’auteur, publiés dans la « Revue Algérienne et coloniale en juin 1860 ». Je crois savoir qu’il existe une édition regroupant ces mêmes articles, mais je ne l’ai jamais eue en mains. L’auteur parle longuement du « Bastion de France » et de « La Calle ». Description : 623 pages, 1000 ko. Titre : HISTOIRE DE LA CONQUÊTE D’ALGER.

37 ans après l’expédition, les principaux protagonistes étant disparus, « L’historien se trouve donc, par rapport à la conquête d’Alger, dans les conditions de la véracité et de l’impartialité la plus complète Nous avons cru devoir faire un livre rigoureusement impartial, complet, soigneusement étudié, puisé aux sources les plus authentiques. Pour celui qui veut connaître tous les détails de l’expédition de 1830, je pense que cet ouvrage est inégalable. Description : 39 pages, 173 ko. Titre : La Marine de la Régence d’Alger. L’auteur a puisé les éléments de cette étude dans diverses pièces inédites à l’époque et principalement dans un document appartenant aux archives du consulat de France à Alger, qu’il a été le premier à exploiter. L’ouvrage le plus complet sur « l’Histoire de la Marine Algérienne » est la thèse de Doctorat de M. BELHAMISSI, 3 tomes très riches, introuvables actuellement, car ils ont été publiés en trop peu d’exemplaires.

Description : 448 pages, 1221 ko. Ténès, où, pendant l’insurrection de 1871, il commanda la milice. Contenu de ce deuxième tome : Période Berbère et Arabe Hilalienne, jusqu’à la chute du royaume de Grenade et des incursions des Espagnols en Afrique avec l’apparition « des Barberousse ». ROUARD DE CARD, Professeur de Droit civil à l’Université de Toulouse, Associé de l’Institut de Droit international. Cet ouvrage aurait pu être placé dans la rubrique « Documents » plutôt que dans la rubrique « Histoire ». Classez cet ouvrage soigneusement dans votre bibliothèque numérique.

Titre : LE LIVRE D’OR DE L’ALGÉRIE. Description : 694 pages, 1319 Ko. Ancien rédacteur en chef de l’Écho d’Oran et de l’indépendant de Constantine. Rédacteur en chef du Journal général de l’Algérie et de la Tunisie. Voici un énorme ouvrage tout à fait original.