Atlas du corps humain PDF

De la gourmandise dans tous ses états ! Cycle 1 – Projet autour du goût, des plantations, de la nutrition et la digestion. Hänsel et Gretel , Jacques et le Haricot magique , Le loup qui mangeait les histoires . Se laisser aller au plaisir des mots, des yeux, de la bouche, des expériences, des observations et de la découverte du monde atlas du corps humain PDF vivant.


Qu’y a t-il dans une graine de haricot ? Que sepasse-t-il dans notre corps quand nous mangeons? Arcimboldo : à savourer avec les yeux ! Sauter à la navigation Sauter à la recherche Le métabolisme du calcium est la façon dont le corps humain régularise sa concentration sanguine : absorption, excrétion et stockage. L’échange avec la fraction complexée et avec celle liée aux protéines, le pH, la thyroxine, le cortisol et l’hormone de croissance ou GH sont d’autres acteurs de ce contrôle. L’absorption intestinale du calcium provenant de l’alimentation et des sécrétions gastro-intestinales est influencée par les autres contenus intestinaux et par des mécanismes de transport actif et passif dans la muqueuse.

Mises à part quelques pertes peu importantes par la peau, l’excrétion rénale contrebalance normalement l’absorption intestinale. Des petites modifications du maniement rénal ont des effets majeurs en raison des flux considérables au travers des néphrons : pour 500 mmol filtrées, 495 sont réabsorbées. La réabsorption tubulaire du calcium est complexe. Il subit d’abord une réabsorption proximale passive, parallèle à celle du sodium. Pendant la croissance, il y a un gain net en minéral osseux.

Des protéines spécifiques liant le calcium, la calmoduline par exemple, interviennent. Le calcium se maintient à une faible concentration, entre 10 et 100 nM, grâce à un pompage actif vers le milieu extra-cellulaire ou le réticulum endoplasmique, parfois dans la mitochondrie. Mitochondrie: Le Calcium intervient aussi dans la mitochondrie. Il n’est donc pas étonnant que le calcium joue un rôle important à divers niveaux de la physiologie, comme détaillé ci-dessus.