Autocars, autobus, trolleybus de France 1950-1980 PDF

En pratique : Quelles sources sont attendues ? Autocars, autobus, trolleybus de France 1950-1980 PDF article est une ébauche concernant une entreprise italienne et les autobus. Les entreprises étant sujet à controverse, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les critères qui le rendent admissible.


Jean-Henri Manara, photographe émérite, et Nicolas Tellier, spécialiste reconnu nous transportent un peu partout en France pour découvrir de nombreux autocars d’entreprises privées ainsi que des autobus et des trolleybus de la RATP et de plusieurs réseaux urbains de province. Le panorama des marques qu arborent tous ces véhicules témoigne de la richesse de notre industrie, à l’époque des trente glorieuses : Berliet, Chausson, Delahaye, Floirat, lsobloc, Saviem, Somua, Verney, Vetra, entre autres, sans oublier d’illustres carrossiers comme Amict, Besset, Currus, Gangloff, MGT, pour en citer quelques-uns. Les matériels étrangers roulant dans notre pays sont tout aussi présents, provenant d’Allemagne, d’Angleterre, de Belgique et d’italie.

C’est le deuxième producteur mondial d’autocars et autobus. Un Fiat 18 BL des années mi-1910. La création de la société F. Depuis cette date, le constructeur italien déclinera systématiquement des versions avec châssis surbaissés et adaptés, dérivés des camions, destinés aux carrossiers pour la construction d’autocars et autobus. A partir de 1936, le constructeur se plie à la demande des grandes flottes et réalisera ses propres véhicules complets avec carrosserie standard et aménagements intérieurs, sans passer par un carrossier extérieur, sans pour autant ralentir la production de châssis motorisés pour ces mêmes carrossiers qui résisteront assez vaillamment jusqu’à la fin du XXème siècle.

En 1975, avec la création d’Iveco, Fiat Bus s’efforcera de faire accepter progressivement la marque Iveco qui, en 1999, avec l’intégration progressive de Renault Bus, deviendra Irisbus. L’entreprise franco-italienne est créée à la suite de la fusion des divisions autocars et autobus de Renault Véhicules Industriels et de la division bus Europe d’Iveco en 1999. Depuis 2001 Iveco détient la totalité des parts de la société Irisbus. Avec une demande toujours plus orientée sur les critères prix d’achat, coût d’exploitation et rentabilité, les gammes des constructeurs se sont particulièrement réduites au point de ne trouver aujourd’hui sur le marché européen, chez chaque constructeur, un seul modèle de bus urbain, d’autocar de ligne et grand tourisme avec, certes, de très nombreuses combinaisons de longueur, capacité et motorisations. Aujourd’hui, l’entreprise Heuliez Bus fait partie du groupe CNH Industrial. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète.