Aux origines de la pensée politique américaine PDF

Charles Murray auteur du livre intitulé What It Means to be a Libertarian. Le mot  libertarien  est l’adaptation en français de l’anglais  libertarian , lui-même aux origines de la pensée politique américaine PDF anglaise du français  libertaire . Les libertarian francophones du Québec ont repris le terme  libertarien , phonétiquement proche de l’américain libertarian. La liberté fondamentale du libertarisme est le droit de propriété, théorisé comme un droit absolu auquel l’intérêt particulier du propriétaire l’emporte sur l’intérêt social.


Explorant les débats qui suivirent la guerre d’Indépendance, Dick Howard souligne la profonde originalité de la pensée politique américaine. Cette pensée, enracinée dans celle des Lumières, consacre les idées de droits de l’homme et de souveraineté populaire, mais elle tempère l’expression de cette souveraineté par la séparation des pouvoirs et les procédures juridiques de la Constitution. Il en émerge une figure inédite de  » démocratie républicaine « , capable à la fois de faire toute sa place au débat démocratique, mais aussi d’en corriger les errements par le rappel de l’esprit des institutions. Tel sera l’enjeu des choix constitutionnels, autorisant à parler d’une véritable  » révolution de 1800 « . C’est à l’aulne de cette figure du  » jugement politique « , inventée par les États-Unis naissants, que la critique nécessaire de leur action dans le monde d’aujourd’hui sera la plus pertinente.

La libre disposition de soi : Toute personne est pleinement propriétaire d’elle-même. L’indisponibilité du corps humain n’est pas reconnue. Le libertarianisme est l’objet de nombreuses critiques, tant de la part des conservateurs que des socialistes et des anarchistes anticapitalistes. Une des critiques fréquentes accuse le libertarianisme d’être une liberté faussée en particulier par l’argent. Tout le monde sait qu’une société qui fonctionnerait selon les principes libertariens américains s’autodétruirait en quelques secondes. La seule raison pour laquelle certains font mine de la prendre au sérieux, c’est qu’ils peuvent s’en servir comme d’une arme.

Il existe au sein de la mouvance libertarienne plusieurs tendances, s’opposant parfois entre pro-propriétés et anti-propriétés. Le paléo-libertarianisme, anarcho-capitaliste économiquement, mais socialement conservateur, proche du libertarianisme conservateur, aussi appelé libertarianisme de droite. Le georgisme et le géolibertarianisme, qui veulent un impôt foncier unique basé sur l’utilisation de la terre. Le libertarianisme islamique, équivalent du christianisme libertarien mais dans les pays musulmans. Le mutuellisme, parfois apparenté au libertarianisme.

Le libertarianisme chamanique, attaché au libre accès des pratiques ancestrales. L’agorisme, une forme d’anarcho-capitalisme qui prône la contre-économie pacifique. Le futurisme, techno-libertarianisme, ou transhumanisme libertarien, qui prône le développement de la science et de la technologie pour augmenter les capacités et la liberté des individus. Il existe aussi une tendance féministe libertarienne, représentée par Suzanne La Follette. Cependant, toutes s’accordent sur le principe fondamental de souveraineté individuelle qu’elles partagent également avec le courant de l’anarchisme individualiste. Alternative libérale des libéraux classiques dans l’ensemble, les libertariens constituant une minorité. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète.