Belledonne et les Sept-Laux, montagnes d’Uriage et d’Allevard PDF

Cette petite ville, dont le territoire est en grande partie de nature belledonne et les Sept-Laux, montagnes d’Uriage et d’Allevard PDF, mais dont il reste de très importantes zones rurales éparses, est, aujourd’hui, rattachée à l’arrondissement de Grenoble et au canton du Haut-Grésivaudan. Géographiquement, la ville se situe au pied du massif de Belledonne, au nord-est du département de l’Isère, à quelques kilomètres des limites du département de la Savoie.


Belledonne et les Sept-Laux, montagnes d’Uriage et d’Allevard / Henri Ferrand
Date de l’édition originale : 1901
Sujet de l’ouvrage : Belledonne, Massif de (France)

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Petite ville nichée au fond d’un val assez resserré, dominée par de hauts sommets alpins et dont le bourg est traversé par un torrent alpin au débit rapide, Allevard doit en grand partie son développement économique et donc urbain au développement de forges liées à une activité sidérurgique, puis à la création de thermes municipaux, ces établissements étant tous situés sur son territoire. La commune héberge également sur son territoire une station de sports d’hiver dénommée le Collet d’Allevard située à environ 11,5 km au nord-est du bourg central. Vue sur une partie de la ville d’Allevard-les-Bains depuis la route du Collet d’Allevard. Le territoire d’ Allevard se positionne dans sur une élévation de terrain dénommée  balcon de Belledonne . Ce secteur du massif s’abaisse plus bas que le secteur du col du Barioz dont, il est pourtant la continuité au nord, en raison d’un creusement effectué par le torrent du Bréda s’écoulant du cœur du massif, lequel recueille donc en conséquence une grande partie des eaux s’écoulant du versant occidental de ce massif cristallin. Les premières pentes orientales dominant le bourg d’Allevard ont pour substrat les calcaires plus ou moins argileux des divers niveaux du Lias, ceux-ci étant séparés du socle cristallin sous-jacent par le niveau des gypses et des roches sédimentaires du Trias.

En 2014, le site est classé  trois étoiles  à l’ Inventaire du patrimoine géologique . Allevard et sa région minière sont renommées en particulier pour la sidérite. Le Bréda dans sa traversée d’Allevard. Allevard avant de traverser la commune puis de rejoindre l’Isère. Pour un article plus général, voir Climat de l’Isère. Située à l’extrémité septentrionale et occidentale du massif de Belledonne, le climat de la commune d’Alllevard est soumis à une pluviométrie marquée.