Biologie végétale PDF

Cet article est une ébauche concernant la botanique. La morphologie végétale est la partie de la botanique qui consiste à biologie végétale PDF la forme et la structure externe des plantes et de leurs organes. Elle se distingue de l’anatomie, qui s’intéresse à la structure interne des plantes.


Ce livre s’adresse aux étudiants des premiers cycles universitaires (Licences et IUT), aux futurs pharmaciens, ainsi qu’aux élèves des classes préparatoires aux grandes écoles et des sections de techniciens supérieurs. Après un bref rappel chronologique des découvertes en biologie, l’auteur décrit de manière très concrète les divers aspects du monde végétal nomenclature, classification, organisation, reproduction et nutrition. Il présente ensuite les plantes dans leur environnement naturel et montre comment l’Homme utilise à son profit les plantes par sélection ou culture in vitro. Le cours, entièrement révisé et complété dans cette nouvelle édition, est illustré de très nombreuses figures et d’exemples issus de la vie courante, lesquels servent très souvent de point de départ à une réflexion sur quelques problèmes actuels : classification, biodiversité, OGM, etc. L’ensemble est complété par un glossaire de plus de 500 termes introduits dans le cours

Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 18 mai 2018 à 12:57. Elle recouvre une partie des sciences de la nature et de l’histoire naturelle des êtres vivants. Tout ce qui est généralement commun aux végétaux et aux animaux comme toutes les facultés qui sont propres à chacun de ces êtres sans exception, doit constituer l’unique et vaste objet d’une science particulière qui n’est pas encore fondée, qui n’a même pas de nom, et à laquelle je donnerai le nom de biologie. Chez Lamarck on trouve, pour la première fois, une conception de l’être vivant qui reconnaît son originalité comparativement aux objets inanimés sans pour autant la faire déroger aux lois de la physique, contrairement à ce qu’avaient tendance à faire les vitalistes et les fixistes.

Les savants allemands, à l’appel de Treviranus, lancent les méticuleux inventaires de la flore et de la faune, réalisés par ceux qui, respectivement, se nommeront botanistes et zoologistes. Articles détaillés : Histoire de la biologie et Chronologie de la biologie. L’objet de la biologie est l’être vivant et la vie dans son ensemble et son fonctionnement. En quoi se différencie-t-il des objets inanimés et des machines ? Certain d’entre eux, et non des moindres, pensent même que ces questions sont sans objet. De fait, certains biologistes en viennent à déclarer que  la vie n’existe pas !