Communication BTS Tertiaires PDF

De l’école au collège : communication BTS Tertiaires PDF changements ? Que faire après la seconde ? Que faire après le baccalauréat ?


Cet ouvrage propose aux étudiants de BTS assistant une approche concrète et dynamique de la communicationd’entreprise ainsi qu’une réflexion sur les fondements mêmes de la communication. Cette nouvelle édition est augmentée de 5 chapitres inédits : profession assistant de direction ; la mémoire ; les pages web (ou html) et site Internet ; la recherche d’information sur Internet ; la recherche d’emploi. Ce manuel offre des documents actualisés (notamment à l’euro) et une présentation modernisée. Il fait tout particulièrement le point sur les « nouvelles technologies de l’information et de la communication » (NTIC).

Après le baccalauréat, ils peuvent ensuite poursuivre des études supérieures, notamment technologiques : BTS, DUT, etc. Les bacheliers technologiques ont de larges possibilités de poursuites d’études. Ils peuvent préparer un BTS ou un DUT après le baccalauréat, suivis éventuellement d’une licence professionnelle. Pour les plus motivés d’entre eux, avec un bon dossier, ils peuvent envisager un diplôme d’ingénieur ou un master, directement après le bac, en passant par une classe préparatoire par exemple, ou après un BTS ou un DUT. Des séries organisées en grands secteurs d’activités Les séries technologiques sont organisées chacune autour de grands domaines de connaissances appliquées aux différents secteurs d’activités : industrie et développement durable, biotechnologies et expérimentations de laboratoire, management et gestion, secteur de la santé et du social, etc. En séries STI2D et STL, les enseignements technologiques sont actualisés et le nombre de spécialités est aménagé dans le sens d’une plus grande de polyvalence favorisant l’articulation avec l’enseignement supérieur. Ces nouvelles séries ont pour objectif d’attirer davantage d’élèves, en particulier les jeunes filles, en leur proposant de s’engager dans des formations rénovées prenant en compte les dernières évolutions technologiques et industrielles.

Comme dans la voie générale, des dispositifs favorisent une personnalisation des parcours : accompagnement personnalisé pour tous les élèves à raison de 72 heures annuelles, et pour les élèves volontaires, des stages passerelles et de remise à niveau, ainsi que du tutorat. Une formation technologique équilibrée associant polyvalence technologique et approfondissement d’un domaine particulier Les enseignements technologiques de cette série comprennent un enseignement technologique polyvalent commun à tous les élèves et un enseignement d’approfondissement, propre à la spécialité choisie par chaque élève. Elle prend également en compte les contraintes industrielles du développement durable, ce qui permet aux futurs bacheliers d’être mieux préparés aux emplois résultant de la « croissance verte » ou à ceux qui comportent une dimension environnementale. Leur formation en mathématiques et en sciences physiques et chimiques, plus équilibrée et plus ouverte, permettra aux plus motivés d’entre eux, avec un bon dossier, de poursuivre plus aisément leurs études vers une licence ou dans une école d’ingénieurs. La nouvelle série facilite également l’accès de ces bacheliers aux classes préparatoires et aux écoles qui recrutent après le bac.

Elle s’articule autour d’enseignements scientifiques et technologiques communs à tous les élèves. Les enseignements en laboratoire comprennent aussi des enseignements communs aux deux spécialités : formation générale en chimie, biochimie et sciences du vivant et en mesure et contrôle. La formation technologique en arts appliqués, qui était jusque-là une spécialité de la série STI, devient une série à part entière. Elle propose une formation équilibrée entre culture générale et artistique. Elle développe la créativité personnelle et la maîtrise de techniques d’expression et d’outils technologiques fondamentaux.

Elle propose aux élèves d’acquérir une culture du design et d’en découvrir la pratique de manière expérimentale. Cette rénovation s’inscrit dans le contexte général du nouveau lycée. L’introduction d’un enseignement commun de sciences de gestion en classe de première constitue une innovation qui permet d’éclairer tous les élèves sur leur choix professionnel futur, et ainsi d’identifier la spécialité de classe terminale et les études supérieures qu’ils pourront choisir. Une série technologique exclusivement tournée vers l’enseignement supérieur Les programmes ont été concentrés sur les notions fondamentales et les méthodes propres aux sciences de gestion afin de favoriser des poursuites d’études réussies dans l’enseignement supérieur : BTS, DUT, CPGE, DCG et universités.

Une offre de formation équilibrée Un choix ouvert et équilibré entre les différentes spécialités de STMG sera proposé sur l’ensemble du territoire en développant les spécialités « gestion et finance » et « systèmes d’information de gestion » qui conduisent à des études supérieures diversifiées dans un secteur particulièrement porteur sur le marché de l’emploi. L’accompagnement personnalisé, les stages passerelles et de remise à niveau, le tutorat sont introduits dans cette série comme dans toutes les séries de la voie générale et de la voie technologique. L’organisation des enseignements de la seconde à la terminale L’organisation des études en lycée d’enseignement général et technologique est divisée en deux cycles : le cycle de détermination et le cycle terminal. Elle se caractérise par une spécialisation progressive des études. Le cycle de détermination Le cycle de détermination correspond à la seconde générale et technologique.

Il est commun aux élèves souhaitant s’orienter vers la voie technologique ou vers la voie générale. C’est à l’issue de la seconde que les élèves choisissent l’une de ces voies et l’une des séries qui en font partie. La classe de seconde générale et technologique est avant tout une classe de détermination où l’élève teste ses goûts et ses aptitudes avant de choisir une orientation en première. Le cycle terminal Le cycle terminal correspond aux classes de première et de terminale dans l’une des séries technologiques. Il s’achève par l’obtention du baccalauréat. La classe de première comprend une partie importante d’enseignements communs tout en permettant un début de spécialisation grâce aux enseignements spécifiques de chaque série. En classe terminale, la part des enseignements communs diminue au profit d’une spécialisation plus forte dans la perspective d’une poursuite d’études supérieures.