Enseigner le français par des activités d’expression et de communication PDF

Un renseignement est une information estimée pour sa valeur et sa pertinence. Pour les spécialistes, l’espionnage définit néanmoins certaines actions de renseignement : enseigner le français par des activités d’expression et de communication PDF de l’ennemi. Par métonymie, le renseignement désigne l’ensemble des organismes qui se consacrent à ces activités. Bonaparte, lui donna d’utiles conseils et des renseignements précieux.


Balzac, Une ténébreuse affaire, 1841, Pl. En se rapprochant d’une définition donnée par le Sénat des États-Unis en 1976, on peut avancer que  le renseignement est le résultat de la collecte, de l’évaluation, de l’analyse, de l’intégration et de l’interprétation de toutes les informations utiles à la décision ou à la planification, que ce soit dans le domaine stratégique ou dans les activités opérationnelles . Cette définition n’est probablement pas exhaustive et mérite des rectifications. Un organisme de renseignement, public ou privé, fonctionne sur le mode des questions et des réponses. L’utilisateur du service de renseignement, appelé aussi le client, pose des questions.

Les réponses fournies par le service génèrent de nouvelles questions, c’est pourquoi on parle de cycle. Selon la nature des organismes et selon les pays, le cycle du renseignement est découpé différemment. Par extension, ces catégories désignent aussi toutes les activités liées à la collecte et l’analyse de ce type de renseignement technique. Article détaillé : Renseignement de sources ouvertes.

En dépit de la croyance populaire selon laquelle le renseignement ne traiterait que d’informations secrètes ou dissimulées, ce n’est pas toujours le cas puisque beaucoup d’informations essentielles au processus de renseignement peuvent être trouvées dans l’espace public. Dans le renseignement en sources ouvertes, la collecte des informations est généralement différente de celle d’autres disciplines de renseignement, où l’obtention de l’information brute à analyser peut être une difficulté majeure, particulièrement si on doit l’obtenir de cibles non coopératives. Dans le renseignement en sources ouvertes, la difficulté principale est d’identifier les sources pertinentes et fiables dans la quantité considérable d’informations accessible publiquement. En réalité, les sources ouvertes permettent d’établir un fonds documentaire suivi et orienté, utile par exemple pour commencer à évaluer un événement inopiné. Elles sont par ailleurs riches en potentialité de veille quant à la perception des différences ou des évolutions, qui peuvent constituer autant d’orientations de recherches. Le renseignement humain est un renseignement dont la source d’information est une personne humaine. Dans l’esprit du grand public, c’est l’activité la plus souvent associée au terme espionnage.

Cette activité repose principalement sur le traitement d’agents par des officiers traitants et l’analyse ultérieure des renseignements collectés. Par extension, ces catégories désignent aussi toutes les activités liées à la collecte et l’analyse de ce domaine de renseignement. Le renseignement militaire se concentre sur le recueil, l’analyse et la diffusion d’informations, sur l’activité adverse, ses moyens de défense, ses méthodes, le terrain, et tout domaine pouvant présenter un intérêt militaire. Les activités de renseignement sont conduites à tous les niveaux, tactiques, opératifs et stratégiques, en temps de paix comme dans un conflit. La plupart des forces armées maintiennent des services de renseignement militaire avec les unités spécialisées pour recueillir l’information de manières spécifiques. Elles ont aussi typiquement du personnel de renseignement à chaque échelon, jusqu’au niveau des bataillons.