Expressionismus & Expressionismi : Berlin-Munich 1905-1920 – Der Blaue Reiter vs Brücke PDF

Expressionismus & Expressionismi : Berlin-Munich 1905-1920 – Der Blaue Reiter vs Brücke PDF acteurs principaux sont Vassily Kandinsky, Franz Marc et August Macke. L’association regroupe des artistes modernes d’écoles diverses, allant du néo-impressionnisme à l’Art nouveau.


Le catalogue présente de la collection exceptionnelle de maîtres hollandais rassemblée par Ilone et George Kremer depuis plus de seize ans. De Rembrandt à Franz Hals en passant par Pieter de Hooch, Gerrit Dou, Gerrit van Honthorst, les œuvres sont des pièces historiquement et artistiquement du plus haut intérêt. La partie théorique du catalogue est consacrée à l’avènement au pouvoir, au cours du XVIIe siècle aux Pays-Bas, de la bourgeoisie et à son univers. Il montre également l’influence du Caravage sur l’art hollandais de l’époque. La partie catalogue réunit les cinquante-sept œuvres et propose une notice détaillée portant sur le peintre ainsi qu’une analyse de chaque tableau. Le catalogue témoigne de ce nouveau monde où le clair-obscur illustre les scènes de genre et les rapports sociaux entre les différents métiers au XVIIe siècle hollandais. Il révèle également l’avènement de la bourgeoisie dans le monde des amateurs d’art et des collectionneurs.

Les plus célèbres représentants en sont Kandinsky, Münter, Alexej von Jawlensky. Kandinsky démissionne de la présidence en janvier 1911. Kandinsky et Marc, suivis par d’autres, créent alors leur propre mouvement. Leur première exposition se fait, dans la précipitation, en parallèle à celle du NKVM, au même endroit — la galerie Thannhauser — et au même moment — en décembre 1911. Leurs expositions s’appellent  Exposition du comité éditorial du Cavalier bleu .

Ces expositions sont des moments importants pour la percée de l’art moderne en Allemagne. La Première Guerre mondiale met malheureusement fin aux activités du groupe — notamment à la création d’un second almanach. Marc et Macke sont rapidement tués dans les combats, tandis que Kandinsky et Jawlensky sont forcés de rentrer en Russie. La pensée musicale a incontestablement constitué une source de réflexion privilégiée pour des artistes comme Kandinsky, František Kupka ou Robert Delaunay, qui ont précisément recherché les structures d’organisation de l’espace plastique, susceptibles de s’éloigner, voire d’échapper aux lois de la représentation. Au-delà de différences formelles, cette vision spirituelle de l’art leur a permis d’établir une parenté fondamentale entre l’abstraction naissante et le réalisme d’un Douanier Rousseau, entre les arts de l’Afrique ou le folklore bavarois, et les dernières productions de l’avant-garde européenne.

Pour résumer, le Cavalier bleu, et plus particulièrement l’almanach, ne se confondent pas avec les démarches artistiques des deux créateurs, dans le sens où le parallèle entre atonalité et abstraction ne se trouve pas au centre de leurs contributions. Kandinsky et Franz Marc, Der blaue Reiter, Munich, R. Kandinsky, Marc und der blaue Reiter , Fondation Beyeler, Bâle, du 4 septembre 2016 au 22 janvier 2017. Annette Vezin et Luc Vezin, Kandinsky et le Cavalier bleu, Paris, Éd.

Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 28 mai 2018 à 17:22. Il est issu d’une famille de la petite noblesse militaire. La famille habite successivement plusieurs villes de la Russie Blanche et de l’actuelle Pologne au gré des affectations du père colonel dans l’armée impériale. Dans une église polonaise, il connaît sa première expérience religieuse significative en découvrant une icône aux vertus miraculeuses.

De 1877 à 1882, il étudie à l’École des Cadets de Moscou et voit pour la première fois une exposition de peinture en 1880 à l’Exposition mondiale, événement qui bouleverse sa vie. Il commence à peindre et visite régulièrement la Galerie Tretiakov. Le jeune Alexej entre à l’École militaire Alexandre et est nommé lieutenant en 1884 en poste à Moscou. En 1890, il rencontre Ilia Répine, le grand peintre russe réaliste et romantique de l’époque. L’une des élèves de Répine est Marianne von Werefkin, fille du général commandant la forteresse Pierre-et-Paul et qui a déjà un certain nom comme peintre. En 1905, il travaille à Carantec, en Bretagne, et grâce à l’intervention de Diaghilev, Jawlensky envoie six toiles au Salon d’automne qui sont exposées dans la section russe. Il rencontre à cette occasion Henri Matisse.

Alexandre Sakharoff qui devient son ami intime. Jawlensky rencontre Franz Marc et Emil Nolde. Jawlensky se réfugie en Suisse à Saint-Prex avec Hélène et Marianne. Dans un grand isolement, il commence à peindre la vue qu’il a de sa fenêtre : c’est la série des Variations. Zurich, qui est devenu un lieu de rencontre pour les artistes et écrivains européens fuyant la guerre, Jawlensky fait la connaissance de Jean Arp, Wilhelm Lehmbruck et Marie Laurencin. Il commence ses séries des Têtes mystiques et des Visions du Messie. En 1924, Emmy Scheyer crée le groupe des  Quatre bleus , comprenant Jawlensky, Lyonel Feininger, Paul Klee et Kandinsky, pour promouvoir leurs œuvres aux États-Unis sur la Côte Ouest.