Gorges de l’Ardèche, anglais PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Cet article est une ébauche gorges de l’Ardèche, anglais PDF une commune de l’Ardèche. Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider.


Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune. La région profite d’un ensoleillement important dû à son climat méditerranéen — la mer Méditerranée ne se trouve qu’à 130 kilomètres — avec une végétation de type méditerranéenne où s’épanouissent pins, garrigue et chênes verts. La commune de Lagorce est traversée par l’Ibie dont la vallée se trouve deux kilomètres à l’est du village. Le nom de « Lagorce » nous vient du nom gaulois Gortia qui signifie « haie d’épines » ou « buisson épineux ». Des fouilles dans la vallée de l’Ibie ont révélé la présence de l’homme 40 000 ans avant notre ère. L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Ce château est aujourd’hui en ruine.

Il était une place forte protestante. Son existence est signalée dans un document de 1300. Il fut détruit en 1629 sur ordre du roi de France Louis XIII. Louis XIII afin de lui demander d’épargner le temple, ce qu’il accorda. Le temple fut tout de même détruit plus tard. La région a pendant de nombreuses années été marquée par les guerres de religions.

Dans la vallée de l’Ibie, près de la digue, il existe une grotte aménagée, appelée la « Grotte Habitée », qui a servi de refuge aux protestants lors de la prise de la place forte de Lagorce. La garnison protestante de Lagorce en 1626 était composée du capitaine De Vals, d’un lieutenant, de deux sergents, de deux caporaux et 45 soldats. Il fut l’un des premiers construits dans la région, le premier pasteur fut nommé en 1573. Lors de la prise du château, le pasteur De Chanal se rendit auprès du roi Louis XIII et lui demanda d’épargner le temple ce qu’il lui accorda. L’orgue fut acheté en 1848 et construit par un facteur d’orgue alsacien. Elle demeure un mystère, elle règne sur les bois du même nom.

Elle se trouve sur l’itinéraire d’un sentier botanique. C’est une chapelle mariale, construite en hommage à la Vierge Marie. L’emplacement actuel n’est pas celui qui devait être retenu initialement, car selon une légende, les ouvriers qui participaient à sa construction auraient retrouvé leurs outils à l’emplacement actuel et ont fini par poursuivre sa construction à cet endroit. Son accès est balisé à partir du village et son véritable point de départ se situe dans la vallée de Salastre au pied des bois d’Adjude qu’il traverse. Il s’agit en fait d’un circuit qui passe par Notre-Dame d’Adjude.