Histoire de la Légion étrangère PDF

Le commandement de la Légion étrangère est stationné au quartier Vienot à Aubagne, dans l’enceinte du 1er régiment étranger. En 1948, l’Inspection renaît pour deux ans sous le commandement du général Monclar. En 1954, à histoire de la Légion étrangère PDF fin de la guerre d’Indochine, la Légion étrangère est réorganisée.


« La création de la Légion étrangère demeure un cas à part mais aussi particulièrement important. Le ministre attire l’attention sur le fait qu’aucun étranger non naturalisé ne peut, aux termes de la loi du 10 mars 1818, servir dans les régiments français, et cela, dans un moment où de nombreux réfugiés européens sollicitent chaque jour l’asile politique. Le maréchal met en exergue les dépenses du Trésor public pour faire face à toute cette marée humaine qui obtient des subsides, mais sans aucune compensation. Ainsi, pour le ministre de la Guerre, canaliser les étrangers secourus vers cette légion permettrait de mettre en avant le dévouement à la France : […] l’appui qu’ils obtiendront parmi nous leur imposera l’obligation de reconnaître, par un honorable dévouement à notre pays, les bienfaits qu’ils en auront reçus. » Des motifs de la création de la Légion étrangère à son action dans une Algérie en voie de colonisation, de sa constitution à ses problèmes internes, cet essai historique sonde les premiers temps, méconnus, de ce corps, plus précisément de ce qu’on appelle l’ancienne Légion étrangère. Et l’auteur de mettre en évidence une histoire qui dépasse le seul cadre militaro-militaire, mais qui touche aussi à la politique, aux troubles de toute l’Europe, à la conception de l’étranger, à l’économie… Sans oublier de se pencher sur l’existence même des premiers légionnaires, hommes dont E. Condado Madera souligne et les forces et les faiblesses…Quoi qu’il en soit, voici un ouvrage aussi rigoureux que passionnant, aussi limpide que pertinent, qui sait rester accessible à toutes et tous.

Le 1er régiment étranger prend alors à son compte toutes les attributions des unités communes aux régiments de Légion. Dans sa mission, le général commandant la Légion est assisté d’un état-major restreint dont les services s’appuient sur le personnel du 1er RE et du GRLE. Jean Brunon et Georges Manue, éditions Charles Lavauzelle et Cie, 1958. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 26 octobre 2018 à 14:24.

Il est par ailleurs, le premier régiment de l’armée française à recevoir la fourragère aux couleurs de la médaille militaire. Le 5 décembre 1942 une demi-brigade de Légion étrangère et d’infanterie coloniale est créée à partir d’effectifs du 3e REI. 1er juillet 1943, le 3e REIM redevient le RMLE. 1er juillet 1945, le régiment reprend de nouveau son appellation de 3e REI. Le RMLE est l’héritier des quatre régiments de marche constitués au début de la guerre. Officiers du régiment étranger, au centre avec sa badine Peppino Garibaldi, janvier 1915. Le RMLE, constitué alors de 3 bataillons à 4 compagnies, participe à la bataille de la Somme.

Le 4 juillet lors de la prise de Belloy-en-Santerre, le 3e bataillon est anéanti et perd son commandant. La bataille des monts de Champagne qui se déroule du 17 au 21 avril se traduit par la mise hors de combat de la moitié des 1500 légionnaires du RMLE et par la perte du chef de corps qui sera remplacé par le commandant Deville. Le 20 août le régiment est chargé de contre attaquer afin de soulager la ville. En face de lui 4 régiments ennemis sont retranchés. Le 21 tous les objectifs sont atteints, le RMLE a perforé le front sur 3,5 kilomètre de profondeur.

La 131e Division d’Infanterie marche contre le village de Hangard et la cote 99. Même si l’offensive allemande n’est pas une surprise, il y a tout de même urgence à la contenir au mieux. La Division Marocaine se lance dans la bataille sans avoir eu la possibilité de préparer sa contre-attaque. Le Régiment de Marche de la Légion Étrangère est engagé à l’aile droite de la division. Son objectif est le bois de Hangard.