Je tue il… PDF

Ce sont les étoiles, les étoiles tout là-haut qui gouvernent notre existence. Un homme identifié sous le seul nom de Kamaraj est je tue il… PDF, le 6 février, alors qu’il se promenait sur le campus d’une université près du village de Pantharappalli, dans l’Etat indien du Tamil Nadu. Les policiers ont d’abord dit que la mort était due à une explosion à l’origine inconnue.


Postfaces de l’auteur et de Jean-Bernard Pouy

Mais ils n’ont trouvé aucune trace d’explosif. Piece of a meteorite found at a private engineering college in Vellore. One person was dead in the explosion. Autant d’indices qui ont permis à la première ministre de la région, Jayalalithaa, de dire à la presse que  l’incident , qui a aussi blessé trois personnes et détruit les fenêtres des bâtiments à la ronde, avait été provoqué par la chute d’une météorite.

Les autorités locales sont arrivées à cette conclusion après avoir  consulté un scientifique de renom , qui a rappelé qu’une autre météorite était tombée dans cette zone le 26 janvier, sans faire de victimes ou de dégâts. Des milliers de météorites et des probabilités infimes L’enquête est visiblement bouclée côté indien, mais on doute que ce triste fait divers en reste là et que des confirmations ne soient pas exigées. Car si le malheureux Kamaraj, conducteur de bus, a bien été tué par un objet tombant de l’espace, il entrerait dans l’histoire comme la première victime du genre. Aucune mort provoquée par une météorite n’a jusqu’à présent été officiellement recensée.