L’Impératrice et l’Abbé : Un duel littéraire inédit entre Catherine II et l’Abbé Chappe d’Auteroche (Divers Histoire) PDF

Tioumen, en Russie, et la capitale historique de la Sibérie. Sa population s’élevait à 98 052 habitants en 2014. Tobolsk se trouve à la confluence des rivières Tobol et Irtych, à 200 km au nord-est de Tioumen. Tobolsk fut fondée par les Cosaques de Ermak Timofeïévitch en 1585-1586 au cours de la première avancée l’Impératrice et l’Abbé : Un duel littéraire inédit entre Catherine II et l’Abbé Chappe d’Auteroche (Divers Histoire) PDF en Sibérie.


La Russie est-elle un pays d’Europe ? Ou un pays barbare que l’Europe doit écarter ? Le roi Louis XV penche pour la première formule et, pour le démontrer, envoie en Russie en 1761 un savant, membre de l’Académie des sciences, l’abbé Chappe d’Auteroche. Le récit de l’abbé, au terme d’un voyage qui le conduit jusqu’en Sibérie, est publié en 1767. C’est la première relation de ce type sur la Russie, plus poussée, mieux fondée que le livre que publiera Custine en 1839. Récit ravageur, violemment hostile à tout ce qui est russe, et qui connaît un grand succès, mais sera depuis lors ignoré.

Catherine II, montée sur le trône en 1762, est passionnément attachée à la culture française, à l’esprit français, aux philosophes et savants français, ses amis. C’est la pensée française qu’elle prétend importer en Russie. Pourtant, le livre de l’abbé, surtout par le succès qu’il rencontre, provoque sa fureur. Et la conduit à une démarche inédite pour un chef d’Etat qui ne se contente pas de régner, mais gouverne activement un immense empire : elle répond elle-même. Sa réponse, l’Antidote, publiée en 1770, ouvrage de près de 500 pages où elle attaque et contredit l’abbé ligne à ligne, est une œuvre étonnante. Polémique, mais aussi exposé de sa propre conception de la Russie et critique de l’esprit français, arrogant, méprisant, convaincu de sa supériorité.

La confrontation des deux ouvrages, que l’ample préface complète et éclaire, contribue à la connaissance contemporaine de la Russie et de son histoire au moment où celle-ci s’impose à l’Europe.

La ville devint le siège du vice-roi de Sibérie et prospéra grâce au commerce avec la Chine et Boukhara. Capitale de gouvernement dès 1796, Tobolsk fut le siège du gouverneur général de Sibérie occidentale jusqu’à son transfert à Omsk, vers 1830. Elle est pénalisée par son éloignement de la ligne qui passe à une centaine de kilomètres de la ville. En 1917, après la révolution de Février, l’empereur Nicolas II et sa famille furent conduits à Tobolsk, où ils vécurent dans le luxe relatif de l’ancienne maison du gouverneur-général. L’économie de Tobolsk repose aujourd’hui sur le raffinage du pétrole et la pétrochimie. La principale entreprise est Tobolsk-Neftekhim du groupe SIBUR.

Ses tours et ses murs blancs, ses églises et ses palais constituent un ensemble architectural exceptionnel. C et des étés chauds et assez pluvieux. La neige recouvre le sol en moyenne 168 jours par an. La hauteur de neige peut atteindre 180 cm au milieu de l’hiver. Relevé météorologique de Tobolsk Mois jan. Hélène Carrère d’Encausse, L’Impératrice et l’abbé. Recensements et estimations de la population depuis 1897 , sur pop-stat.