La mémoire du village : Souvenirs PDF

Notre village de Larchant possède un passé prestigieux, qui remonte aux débuts de l’ère chrétienne et sans doute antérieurement. Le Larchant antique reste à découvrir. L’histoire connue de Larchant depuis l’an mil peut être décrite selon trois périodes. Lorsque le village est devenu la propriété du Chapitre de Notre-Dame de Paris, Larchant est développé en une cité de pèlerinage, avec la mémoire du village : Souvenirs PDF marchands, ses hôtelleries et auberges.


La vie de Léonce Chaleil, un homme de la terre, qui a été tour à tour maçon, puis agriculteur et maraîcher, dans une petite commune du Gard qu’il n’a jamais quittée. Il est né en 1907 à Brignon, entre Alès et Nîmes, il s’y est marié et y a élevé ses enfants. Sa vie est celle d’un paysan ordinaire, et son récit a été recueilli et organisé par son fils Max, qui a ainsi voulu témoigner de ce destin exemplaire. Il raconte dans le détail, avec une chaleur et un brio étonnants, cette existence simple : les débuts proches de la misère, le travail à la scierie et l’épargne, le café, la conscription, le mariage, le repas de noces, les enfants, la vie villageoise et les fêtes, les cultures, les semailles et les gelées, le cochon et les moissons… Tout un monde revit – un monde qui est au coeur de chacun de nous.

Avec le déclin du pèlerinage, les guerres de Religion, Larchant s’est peu à peu transformé, à partir du XVIIe siècle, en un village de paysans. A côté de dizaines de fermes de subsistance, se sont développées des fermes de bourg, voire des fermes de production à partir du XIXe siècle. Le bâti s’est regroupé pour constituer des ensembles de grande taille. A la fin du XVIIIe siècle, un incendie détruisit une grande partie de ce qui restait du Larchant ancien.