La troisième page PDF

Cette page utilise des cadres, mais votre navigateur ne les prend pas en charge. En la troisième page PDF : Quelles sources sont attendues ? Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le.


Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. L’entropie d’un cristal parfait à 0 kelvin est nulle. Ce principe est irréductiblement lié à l’indiscernabilité quantique des particules identiques. L’argon est quasiment un gaz parfait monoatomique. L’hélium 3 liquide est un liquide quantique qui, pour une température très inférieure à la température de Fermi, n’a pratiquement qu’un seul état possible et donc son entropie est nulle. De ce fait, pour faire fondre le solide, il faut extraire de la chaleur : c’est le seul cas connu où la chaleur latente de fusion est négative.

Ce phénomène est connu sous le nom d’effet Pomeranchuk. Les capacités calorifiques Cv et Cp doivent tendre vers zéro, quand T tend vers zéro. On ne peut atteindre le zéro absolu. T tend vers zéro signifie que cette variable tend vers moins l’infini, ce qui évidemment n’est jamais atteignable. Nernst imagina le troisième principe bien avant la théorie quantique, pour des raisons liées aux mesures aux basses températures. La constante de Sackur-Tetrode permit de trouver une valeur approximative de la constante de Planck, qui de ce fait se trouva placée au rang de constante universelle pour tous les corps, et donc profondément ancrée dans une théorie de la matière.

La notion de gaz de Fermions est évidemment plus commune, puisqu’elle entre en œuvre dans la théorie de la surface de Fermi des électrons dans les métaux. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 11 janvier 2019 à 14:03. Jones donne une allocution sur la discipline : comment elle est nécessaire aux athlètes, aux artistes, aux scientifiques, et comment, par la maîtrise de soi, elle assure la réussite des projets. Il passe ensuite aux travaux pratiques et indique une position assise susceptible de faciliter la concentration et la volonté : pieds à plat sur le sol, dos droit, mains croisées derrière le dos. Il exige des élèves qu’ils adoptent cette position et vérifie qu’ils obéissent.

Une série de questions réponses très intense conclut la séance. Les élèves se sentent stimulés et motivés. Il analyse l’idée de communauté qu’il définit comme le lien unissant différentes personnes tournées vers un but commun. Il exalte la valeur de la communauté en montrant quelle est cette réalité au-delà de l’individu dans laquelle il s’accomplit en s’y intégrant. Il omet de mentionner aux élèves la référence la plus importante, qui est bien sûr la référence au Troisième Reich. Ron Jones constate que treize élèves d’autres classes viennent assister à son cours.