Le deuil, clinique et pathologique PDF

Cet article est une ébauche concernant les soins le deuil, clinique et pathologique PDF et la profession infirmière, la psychologie et la médecine. Il s’agit du processus intrapsychique consécutif à la perte d’un objet d’attachement, d’un être cher. De ce point de vue, toute perte peut nécessiter un travail de deuil.


Ce travail s’accompagne de phases pouvant être décomposées classiquement en cinq étapes. La mort de l’autre nous renvoie à l’idée de notre propre mort et à l’angoisse qu’elle provoque. Le deuil est un processus humain provoqué par toute rupture, toute perte significative dans le champ de nos investissements. Le travail de deuil fait partie de toute croissance de maturation humaine. Le deuil est un état affectif douloureux provoqué par la mort d’un être aimé. Il désigne aussi la période suivant cette perte.

Le deuil est régulièrement la réaction à la perte d’une personne aimée ou d’une abstraction mise à sa place, la patrie, la liberté, un idéal, etc. De la relation à l’autre naît l’attachement. La relation évolue en fonction de l’histoire de chacun et de l’histoire des êtres en relation. Parfois, elle mène à la séparation qui mettra en place le processus de deuil. Après le travail de deuil, la personne réinvestit l’environnement dans lequel elle évolue et, de nouveau, elle s’attache à de nouveaux individus en créant d’autres liens. Schéma de George Kolhrieser du processus de deuil. Ce travail nécessite beaucoup d’énergie psychique et de temps durant lequel  l’objet perdu se poursuit psychiquement .

Souvent une impression de vide et d’épuisement envahit la totalité du psychisme. Le reste de la vie est souvent oublié. Le monde et l’environnement est désinvesti. Elle réagit en pleurant, criant, vivant la tristesse au quotidien. La personne se réinvestit sur le plan psychique, réinvestit son environnement, elle apprend à vivre sans l’être perdu.

Petit à petit, elle accepte la mort et parfois met du sens sur cette mort. Pour elle, la mort est l’étape ultime de la condition humaine. L’endeuillé met parfois de la distance avec les autres. Le deuil nécessite du temps pour être dépassé. La fréquence de ces sentiments dans les premiers temps du deuil.