Le jeu pathologique (Psychologie t. 322) PDF

La narcolepsie ou  maladie de Gélineau  est un trouble du sommeil chronique ou dyssomnie rare. Les patients atteints de narcolepsie souffrent habituellement de troubles nocturnes du sommeil et d’un temps de sommeil anormal, ce qui prête à confusion avec l’insomnie. Lorsqu’un patient atteint de narcolepsie s’endort, il fait généralement l’expérience d’un sommeil paradoxal le jeu pathologique (Psychologie t. 322) PDF une dizaine de minutes alors que la vaste majorité des individus n’atteignent le sommeil paradoxal qu’après 90 minutes. Ces émotions se manifestent souvent par des faiblesses musculaires allant d’un relâchement des muscles faciaux à peine perceptible à l’abandon de la mâchoire ou de la tête, une faiblesse aux genoux, ou un effondrement total.


Le bon vieux tiercé du dimanche et le billet de loterie de grand-mère ont laissé la place à une offre tentaculaire en jeux de toutes sortes, et pour toutes les bourses. Face à la masse croissante des « joueurs pathologiques », on commence à mesurer le coût social d’un phénomène dont l’État tire bénéfice, mais dont la société tout entière paie le prix.
Ce petit livre, outre qu’il livre des informations d’accès longtemps confidentiel, propose une étude exemplaire du joueur compulsif, figure emblématique du « toxicomane sans drogue ». L’apport est double, en direction d’une meilleure compréhension du phénomène addictif d’une part, et d’une prise en charge adaptée des « joueurs » de l’autre.
Il retiendra l’attention des psychologues, soignants, travailleurs sociaux et de tous ceux qui ne se résignent pas à ce que les jeux soient faits…

Marc Valleur est psychiatre des hôpitaux, médecin chef du Centre médical Marmottan à Paris.
Christian Bucher est psychiatre des hôpitaux (EPS Alsace-Nord – Brumath), expert près de la Cour d’appel de Colmar.

Les jeux d’argent et de hasard. Définition du jeu et classification des jeux. Argent et jeux aléatoires. Jeux et loteries : histoire et géographie. Développements socio-économiques récents. Dispositions légales : le joueur et sa dette. Le joueur compulsif, « pathologique ». Typologie des joueurs et descriptions du joueur pathologique. Les descriptions récentes. Psychopathologie. Théories psychanalytiques. Modèles comportementalistes et cognitifs. Prise en charge des joueurs dépendants. Liminaire. La gamme des thérapies proposées. Programmes thérapeutiques. Groupes d’entraide. Mesures judiciaires ou administratives.

La narcolepsie est un trouble d’origine neurobiologique du sommeil. Elle n’est pas causée par des problèmes psychologiques. L’année suivante, en 1881, le Dr Gélineau publie l’ouvrage suivant :  Gélineau, Jean-Baptiste Edouard. Les hypersomnolences et les accès de cataplexie peuvent être très handicapants. Ils peuvent réduire voire empêcher toute activité professionnelle ainsi que de nombreuses autres activités. Les malades sont parfois amenés à un isolement social de plus en plus important. Par ailleurs, ces hypersomnolences et ces accès de cataplexie font que, dans certains pays dont la France, la narcolepsie est inscrite sur la liste des maladies interdisant la conduite automobile.

Il faut alors consulter la commission départementale des permis de conduire. La cataplexie, qui est une perte brusque du tonus musculaire sans altération de la conscience, n’est pas un symptôme présent chez tous les patients atteints de narcolepsie. La présence seule de l’hypersomnolence demande des investigations plus poussées pour permettre le diagnostic définitif. L’hypersomnie est constante, plusieurs autres symptômes ne le sont pas. La caractéristique principale de la narcolepsie est une hypersomnolence diurne, due à des accès irrépressibles de sommeil survenant plusieurs fois par jour et durant de quelques secondes à 30 minutes. Ces fluctuations continuelles et importantes de la vigilance s’accompagnent de difficultés d’attention et parfois de troubles momentanés de la mémoire. Elles peuvent entraîner des automatismes : phrases absurdes, rangements d’objets dans des endroits insolites, pertes continuelles de clés ou de sacs à main, conduite d’une voiture dans un endroit imprévu, rêves éveillés inopinés et parfois compromettants, etc.

Au cours de l’année, le patient atteint de narcolepsie peut voir apparaître des moments de répit, avec une diminution du symptôme, de sa profondeur ou de sa fréquence. Moments de répit dont la durée en jours est très variable. Très fréquemment, le sommeil nocturne du patient atteint de narcolepsie est lui-même fragmenté avec des éveils fréquents. La cataplexie est une perte brusque du tonus musculaire sans altération de la conscience et survenant à un moment quelconque de la journée.