Le marché privé de l’information : Enjeux et perspectives PDF

Le marché privé de l’information : Enjeux et perspectives PDF du dossier : Emploi : les métiers de la documentation sont-ils has been ? Chacun est présenté à travers ses missions, ses compétences, la formation qui y mène, ses perspectives. La matière première du cyberdocumentaliste est l’information stockée sur internet.


Contrôlé majoritairement par les firmes américaines, à la pointe du capitalisme cognitif, le marché de l’information revêt des enjeux culturels, organisationnels et de compétitivité fondamentaux pour le devenir des États et entreprises. Des stratégies d’accumulation informationnelle sont observables dans le temps et systématiquement gagnantes. Il n’est pas exagéré alors de parler de conquêtes durables de territoires informationnels et cognitifs. Le présent ouvrage en décrypte les particularités et les conséquences multiples. Les auteurs : Éric HANSEN, T. DUCHESNE, Yoan LÉONARD, Denis VITEL, Jean-Louis HÉBERT, Jean-Pierre MOREAU Sous le patronage de l’École de Guerre Économique, formation de référence en intelligence économique.

Après une analyse du besoin en information du client, il propose une démarche de recherche afinde détecter les plus pertinentes. Il doit ensuite vérifier leur fiabilité en remontant à la source première des différents contenus web. Réalisant également une activité de veille sur les nouveaux sites, il est aussi chargé de leur indexation. La capacité d’un cyberdocumentaliste à proposer une stratégie de recherche d’information adaptée au client est primordiale. Il doit savoir réaliser des synthèses numériques rapportant les informations traitées et mises en forme. Amené à collaborer avec le documentaliste ou le veilleur pour la recherche d’information sur internet et contrôler sa véracité, il doit pouvoir s’appuyer aussi sur le service juridique ou l’archiviste pour le classement des documents dans une base de données.

Certains domaines spécialisés tels que le droit, l’économie ou les sciences peuvent nécessiter une double compétence en information-documentation. Une licence professionnelle en management des ressources numériques est une formation tout à fait adéquate. Le métier de cyberdocumentaliste tend à se développer en raison de la surabondance croissante des informations se trouvant sur le web et du nécessaire contrôle de leur véracité. Il est particulièrement recherché par les grandes entreprises spécialisées dans le e-commerce, l’e-business et le marketing en ligne.

Manager e-réputation « l’e-réputation peut générer un stress complet, mais c’est grisant. Fabrice Molinaro, cogérant des Infostratèges, société spécialisée dans la gestion d’e-réputation. L’emploi est souvent occupé par des veilleurs de formation dont le périmètre d’activité a été progressivement élargi à la veille-image. Le manager e-réputation doit être très à l’aise avec les logiciels de veille et être particulièrement réactif. Il doit donc mettre en place un tableau de bord lui permettant d’être à l’écoute du brouhaha de la toile. Il est vivement conseillé de se tenir informé des multiples services en ligne dédiés à la gestion des réseaux sociaux. La fonction est souvent occupée par des veilleurs de formation.

Mais les masters en communication et en marketing proposent désormais un volet dédié à l’e-réputation. Mais elle sera souvent intégrée au sein d’un emploi plus complet dans un service marketing ou communication. Des postes sont également proposés dans les agences spécialisées. Knowledge manager « Il faut avoir une bonne connaissance du terrain. L’interview d’un expert est direct, franc et convivial. Jean-François Albouy est responsable knowledge management au sein du groupe Bel. La mission d’un knowledge manager consiste à capitaliser les connaissances au sein de l’entreprise.