Le Miséricordieux: La véritable histoire de Mahomet et de l’islam PDF

Cet article traite de cette lecture théologique musulmane particulière de certains passages des textes le Miséricordieux: La véritable histoire de Mahomet et de l’islam PDF des grandes religions. Coran que les prophètes antérieurs auraient pris l’engagement de reconnaître Mahomet s’il était envoyé de leur vivant et de l’annoncer à leurs fidèles.


UNE RELIGION SI PEU CONNUE
L’islam est la religion qui progresse le plus vite dans le monde. Pourtant, elle reste méconnue et agit comme un chiffon rouge, jusqu’à la caricature : c’est la religion des voyous qui se convertissent en prison et des jihadistes qui décapitent en Irak et en Syrie.
L’historien américain Reza Aslan nous emmène loin de ces représentations. En conteur captivant, il commence par le début de l’histoire, celle de Mahomet, orphelin devenu le « messager du Seigneur des mondes ». Il dépeint le contexte de l’Arabie préislamique et de ses traditions, les tribus rivales qui commercent mais se font la guerre.
Nous nous retrouvons au coeur du désert, à bord des caravanes, au plus près des faits et gestes de Mahomet.

L’ISLAM EST EN TRAIN DE FAIRE SA RÉVOLUTION

Pour Reza Aslan, Mahomet n’a jamais prétendu créer une nouvelle religion. Une fois mort, ses disciples s’organisent et façonnent son message, tâche immense qui mène à la constitution d’un corpus idéologique orthodoxe (le Coran) et d’une organisation qui va très vite se diviser en plusieurs courants (sunnite, chiite, soufi, etc).
Reza Aslan explore l’évolution de l’islam dans le monde moderne : les querelles internes sur la nature de Dieu ou l’interprétation des sourates ; comment les musulmans ont tenté de répondre aux défis du colonialisme et de la modernité ; la place de l’Iran chiite…
Reza Aslan en est persuadé : tout comme le christianisme au xvie siècle, l’islam est en train de faire sa Réforme.
Grâce aux réseaux sociaux et à Internet, l’autorité s’est dispersée et démocratisée.
Chacun sa pratique, chacun son prêcheur, sa source de référence.

LES ARÈNES BEST SELLER DANSES PLUS
DU LIVRE

La première synthèse moderne sur l’islam
et ses mutations actuelles. L’incroyable talent de conteur de l’auteur du Zélote.
Une préface inédite de Reza Aslan pour
l’édition française.

CROYANTS ET NON-CROYANTS
Élu meilleur livre de l’année par le Financial Times et le Los Angeles Times, Le Miséricordieux a bénéficié d’un accueil exceptionnel dans le monde entier (le livre a été best-seller dans vingt-cinq pays).
S’adressant à la fois à un public occidental non musulman comme aux musulmans eux-mêmes, il paraît aujourd’hui dans un climat de défiance, à l’égard de l’islam. La France compte 5 millions de musulmans, soit 7 % de sa population.

« Précis, profondément sensible… pour beaucoup de musulmans perplexes, ce livre sera une révélation. »
The Guardian

SOMMAIRE
1. Le sanctuaire dans
le désert
L’Arabie préislamique
2. Le gardien des clés
Mahomet à la Mecque
3. La ville du Prophète
Les premiers musulmans
4. Combattre dans le
chemin de Dieu
Le sens du Jihad
5. Les Bien-Guidés
Les successeurs de
Mahomet
6. Cette religion est
une science
La théologie et le droit
7. Dans les pas des
martyrs
Du chiisme au
khomeinisme
8. Tachez de vin votre
tapis de prière
La voie du soufisme
9. L’Orient s’éveille
La réponse au colonialisme
10. Se traînant vers
Médine
À la recherche d’une
démocratie islamique
11. Bienvenue à la
Réforme islamique
Le futur de l’islam
+ Glossaire, chronologie,
notes, bibliographie et index

Le judaïsme de l’Antiquité attendait l’arrivée du Messie. C’était le cas dans le christianisme primitif, les deux figures messianiques que l’on trouve dans les manuscrits de la mer Morte ont d’ailleurs été appliquées à Jésus de Nazareth. Ce verset est situé dans un discours de Moïse au peuple d’Israël. Elle en conclut que ce prophète doit nécessairement sortir du peuple hébreu. Le Coran affirme que la venue de Mahomet comme prophète de l’islam pour toute l’humanité aurait été annoncée dans la Torah et dans l’Évangile. Le terme ahmadu utilisé dans le Coran peut aussi se traduire simplement très louangé, dont le nom sera très louangé. Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré qu’ils trouvent écrit mentionné chez eux dans la Torah et l’Évangile.

Cette annonce se trouve principalement dans l’évangile selon St Jean au chap. 14:16-17 :  et je prierai le Père et il vous donnera un autre Paraclet, pour qu’il soit avec vous à jamais, l’Esprit de Vérité, que le monde ne peut pas recevoir, parce qu’il ne le voit pas ni ne le reconnaît. Vous, vous le connaissez, parce qu’il demeure auprès de vous et qu’il est en vous. L’histoire du texte et ḍes traductions de l’Évangile, jointe au fait que le mot periklutos n’était pas courant en grec contemporain, montre que c’est impossible. Abu Huraira rapporte : Le Messager d’Allah a dit,  » Mon exemple en comparaison aux autres prophètes avant moi, est celle d’un homme qui a construit une maison bien et admirablement, excepté un endroit d’une brique dans un coin.

La polémique porte donc sur la nature de l’ignorance de la nation en question : d’ordre spirituelle pour les chrétiens et d’ordre plutôt intellectuelle pour les exégètes musulmans. Une ambiance propice à l’avènement du monothéisme entourait ainsi la méditation personnelle de Mohammed. Elle le convainquit que le dieu suprême, qui gouverne le monde et les hommes, était las de leur idolâtrie et des iniquités sociales que commettaient les puissants, et qu’il allait châtier les Quraïchites de Mekke par un désastre semblable à celui qui avait anéanti les peuples disparus. Les poètes arabes en avaient nourri l’imagination de tous. Et de conclure :  Les mêmes significations ont été conservées en islam à l’expression sceau des prophètes, à savoir l’idée que le texte révélé à Mahomet récapitule et rectifie à la fois les contenus de toutes les révélations antérieures, aucun envoyé divin ne devant être missionné après lui. Ibn Ishaq et d’autres anciens historiens évoquent l’annonce de la prophétie de Mahomet par certaines personnalités chrétiennes ou juives tels que Bahira, Waraqa ibn Nawfal, etc. Ces récits sont exploités d’une part dans l’apologétique musulmane.