Les aides américaines économiques et militaires à la France, 1938-1960: Une nouvelle image des rapports de puissance PDF

Les relations entre la Les aides américaines économiques et militaires à la France, 1938-1960: Une nouvelle image des rapports de puissance PDF et les États-Unis ont débuté avant même la création des États-Unis d’Amérique. Article détaillé : Histoire coloniale de l’Amérique du Nord.


L’histoire des aides américaines à la France de 1938 à 1960 reflète l’état de la France au tournant du XXe siècle : une grande puissance européenne en déclin. De 1941 à 1951, la France a voulu des aides américaines pour vivre mieux et pour recréer un appareil productif digne de ce nom. Elle a ensuite réclamé une aide pour maintenir sa puissance en Indochine et en Afrique du Nord. Si ce constat de dépendance est éprouvant pour les Français, c’est une réalité dont les conséquences sont encore palpables aujourd’hui. Ne parle-t-on pas encore et toujours d’ingérence américaine, d’américanisation et, en réaction, d’exception française et d’identité européenne ? En définitive, quel rôle ont joué les aides américaines dans le rétablissement économique, social et militaire de la France après la seconde guerre mondiale et au-delà jusque dans les années 60 ? Réclamées en même temps qu’occultées tout au long de ces années par les acteurs de la vie politique française, les aides américaines méritaient une réflexion globale. Gérard Bossuat dans cet essai de synthèse nous propose son analyse.

Chateaubriand écrit dans la préface d’Atala  La France possédait autrefois, dans l’Amérique septentrionale, un vaste empire qui s’étendait depuis le Labrador jusqu’aux Florides, et depuis les rivages de l’Atlantique jusqu’aux lacs les plus reculés du haut Canada. Les relations entre la France et les États-Unis débutent avant même la création des États-Unis. Les Français sont parmi les premiers à explorer les côtes nord-américaines, à y installer des colons et à en explorer l’intérieur des terres. Article détaillé : France dans l’indépendance des États-Unis.

La France a soutenu le combat des indépendantistes américains. L’envoi de troupes et d’armes contre la Grande-Bretagne est conditionné par la volonté française de prendre une revanche sur l’humiliation de 1763. L’appui des insurgents américains répond aussi au désir des milieux éclairés d’établir une république sur le continent américain. L’amiral Charles Henri d’Estaing arriva à la tête d’une flotte et combattit aux côtés du général John Sullivan.