Les forêts sauvages PDF

Opéra-ballet with a prologue and two entrées. First performance: 23 August 1735, Théâtre de l’Les forêts sauvages PDF de Musique, Paris.


Une anthologie des plus beaux textes de Robert Hainard sur les forêts sauvages, écrits entre 1930 et 1980.
Préface de Philippe Lebreton et avant-propos de Pierre Hainard.

«C’est dans les forêts sauvages d’Europe que mon père a passé la plus grande partie de sa vie à observer et illustrer les « grosses bêtes ». Royaume d’ours, repaire de loups, abri de sangliers, théâtre de grands tétras, il y a passé de longues périodes à rôder en toutes saisons, silencieux, vêtu couleur mousse ou écorce ; à l’affût, immobile, telle une souche parmi les troncs ; à la belle étoile, indiscernable dans son sac de couchage, tel un gros caillou émergeant des feuilles mortes ou de la neige. Il en est résulté des croquis, des aquarelles, des gravures, des sculptures, jusqu’à de profondes réflexions sur la forêt, où s’exprime à toute occasion son message de philosophe du rapport homme-nature, parsemées de descriptions de moments intensément vécus et de récits d’observations aussi savoureux que précis !»
Pierre Hainard

Pierre Hainard a fait avec son père l’apprentissage de la nature et du travail du bois, et acquis avec sa mère le goût du vagabondage et des paysages. Il a enseigné aux Universités de Genève et Lausanne la botanique et la géographie de la végétation, dont il a appris la cartographie à Toulouse, spécialité qui lui a permis de voyager dans le monde. Sa thèse : Signification écologique et biogéographique de la répartition des essences forestières sur l’adret valaisan (1969).

Stéphan Carbonnaux, passionné par la nature depuis toujours, vit dans les Pyrénées. Membre actif d’associations naturalistes, chargé de mission ours auprès de l’association Férus, il est l’auteur aux Editions Hesse de la biographie Robert Hainard, chasseur au crayon (2006) et Le Cercle rouge. Voyages naturalistes de Robert Hainard dans les Pyrénées (2002).

Avant-propos et textes de présentation de Pierre Hainard
Choix des textes Stéphan Carbonnaux et Pierre Hainard
Choix des illustrations Jacques Hesse et l’Atelier Robert Hainard

In 1725, French settlers in Illinois sent Chief Agapit Chicagou of the Mitchigamea and five other chiefs to Paris. On 25 November 1725, they met with King Louis XV. Chicagou had a letter read pledging allegiance to the crown. The premiere met with a lukewarm reception from the audience and, at the third performance, a new entrée was added under the title Les Fleurs. March 1736, a very large audience flocked to the theatre resulting in « prodigious » takings. Now in something approaching a definitive form, the opera enjoyed six performances in March and was then mounted again as of 27 December.