Les mots pour s’écrire: tissage de sens et de lien PDF

122-1 : Le socle les mots pour s’écrire: tissage de sens et de lien PDF prévu à l’article L. 122-1-1 est défini à l’annexe à la présente section.


Suite à une longue pratique d’animation de « tables d’écriture » en histoire de vie, l’auteur défriche des pistes de réflexion et élabore des hypothèses de travail à propos de l’écriture et du récit de vie. Cet ouvrage est le fruit de la croisée de quatre sources de travail : un parcours d’écriture et de réflexion personnel, une expérience d’animation d’ateliers d’écriture, un cadre de recherche théorique et méthodologique et la lecture d’écrivains et romanciers engagés dans l’écriture autobiographique.

122-3 : Des arrêtés du ministre de l’éducation nationale définissent les modalités d’évaluation indissociables de l’acquisition progressive du socle commun et précisent en tant que de besoin la nature des mesures qui peuvent être mises en œuvre pour aider les élèves qui éprouvent des difficultés dans cette acquisition conformément aux articles D. 161-2 : Sont applicables à Mayotte les articles D. Le ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche et le ministre de l’outre-mer sont chargés de l’exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française. L’établissement d’un socle commun des savoirs indispensables répond à une nécessité ressentie depuis plusieurs décennies en raison de la diversification des connaissances. Pour toutes ces raisons, le socle commun est le ciment de la Nation : il s’agit d’un ensemble de valeurs, de savoirs, de langages et de pratiques dont l’acquisition repose sur la mobilisation de l’école et qui suppose, de la part des élèves, des efforts et de la persévérance.

Cinq générations après les lois scolaires fondatrices de la IIIe République, une génération après l’instauration du collège unique, le socle constitue une référence commune, pour tous ceux qui confient leurs enfants à l’école, mais aussi pour tous les enseignants. L’enseignement obligatoire ne se réduit pas au socle commun. Sa spécificité réside dans la volonté de donner du sens à la culture scolaire fondamentale, en se plaçant du point de vue de l’élève et en construisant les ponts indispensables entre les disciplines et les programmes. Le socle commun s’organise en sept compétences. Cinq d’entre elles font l’objet, à un titre ou à un autre, des actuels programmes d’enseignement : la maîtrise de la langue française, la pratique d’une langue vivante étrangère, les compétences de base en mathématiques et la culture scientifique et technologique, la maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication, la culture humaniste.