Les pays du Golfe – De la perle à l’économie de la connaissance: Les nouvelles terres du libéralisme PDF

1971 est une année commune commençant un les pays du Golfe – De la perle à l’économie de la connaissance: Les nouvelles terres du libéralisme PDF. 15 août : fin du  Gold Exchange Standard . Effondrement du système monétaire issu des accords de Bretton Woods en 1944.


À l’heure où la croissance de l’Europe et des États-Unis s’effondre, les États arabes du Golfe – Qatar, Émirats arabes unis, Koweït, Oman et Bahreïn – affichent une réussite insolente. Sport, médias, marché de l’art, fonds d’investissements : ils sont devenus des acteurs incontournables de l’économie mondiale. 
Hier perçus comme des régimes poussiéreux enfantés par la rente pétrolière, ils incarnent désormais un nouvel Eldorado où se pressent Occidentaux en quête de marchés et migrants asiatiques séduits par l’éclat du Gulf Dream qui tantôt fascine, tantôt rebute. 
Pourtant, comme le montre l’auteur, plutôt qu’un mirage né des sables, les États du Golfe s’inscrivent dans une histoire longue où les ressources économiques – le pétrole certes, mais aussi avant lui le commerce au long cours et l’activité perlière – ont joué un rôle décisif dans les mutations politiques. La reconversion de la rente pétrolière dans l’économie de la connaissance soulève aujourd’hui de nouveaux enjeux. La diversification économique conduit en effet à s’interroger sur la reformulation du consensus social, au moment où les technologies de l’information et le printemps arabe posent la question de l’ouverture politique et des réformes libérales.

3 – 16 décembre : troisième guerre indo-pakistanaise. Caricature du général Idi Amin Dada. 8 avril : arrestation de Yoro Diakité, ministre des Affaires étrangères du Mali et du capitaine Malik Diallo, commissaire à l’Information, accusés de complot. 22 juillet : arrestation d’Hashem al Atta. Il reprend le pouvoir puis est plébiscité par un référendum en septembre. 20 octobre : l’annonce de la destruction d’un camp militaire tanzanien par un avion de chasse ougandais, considéré par Idi Amin Dada comme une base du président Obote et de ses partisans, marque le début d’un conflit frontalier entre la Tanzanie et l’Ouganda.