Les Profs – Gladys, prof d’anglais: best-of PDF

En pratique : Quelles sources sont attendues ? Si ce bandeau les Profs – Gladys, prof d’anglais: best-of PDF’est plus pertinent, retirez-le. Après plusieurs tentatives individuelles, Pica et Erroc s’associent et créent la série Les Profs, publiée d’abord dans Le Journal de Mickey puis en albums dès 2000. Les albums sont constitués de planches indépendantes mettant en scène une équipe pédagogique au sein d’un lycée difficile, chaque enseignant étant plus ou moins caricatural.


« Vous êtes nuls à bouffer vos copies ! »… Après la langue de Shakespeare, découvrez la langue fleurie de Gladys, la prof d’anglais peau de vache ! Les élèves ? Ils sont tous nuls, feignants, insolents et irrécupérables. Ses collègues ? Ils sont mous, lâches et démissionnaires. Vous l’avez compris, Gladys est un personnage haut en couleur qui n’a pas son pareil pour mettre l’ambiance chez Les Profs. Dernier détail, et pas des moindres : elle parle TRÈS mal anglais !

Cette bande dessinée tourne en dérision les principaux défauts et les stéréotypes généralement attribués aux enseignants. Le proviseur : un proviseur assez caricatural, il joue de son autorité, tout en abusant de son statut pour se dégager des problèmes. Il adore son métier et son lycée au point qu’il met plusieurs heures à quitter son bureau le soir du début des vacances d’été. Madame la proviseure : remplaçante de l’ancien proviseur, elle s’est mis en tête de changer le lycée. Elle représente la caricature de la femme d’affaires stressée et stressante, pendue à son portable, férue de nouvelles technologies, et qui considère le lycée comme une entreprise à redresser.

Dans le tome 15, elle va aller jusqu’à habiller Roger, le concierge, en agent secret, sa tenue normale ne lui convenant pas. Le CPE : un CPE aussi caricatural, surnommé Mickey par les élèves à cause de ses grandes oreilles. Il est également affublé d’un grand nez pointu. Il est amoureux de sa voiture rouge et profite souvent des heures de colle des élèves pour la faire repeindre.

Il est sous le charme de la proviseure, quoique, la proviseure également se moque de ses oreilles. Roger, le concierge : il est craint par tous les élèves, à cause de son chien Bruno. Il déteste spécialement Boulard, car il doit en permanence effacer ses tags. Il vit au lycée, il est solitaire et personne ne l’aime. Il aurait des idées politiques penchant plutôt à l’Extrême droite et possède un pistolet caché sous son matelas. De plus, il est mort de trouille lorsqu’il parle à  Madame la Proviseuse . Gérard alias Gégé : surveillant nouvellement recruté au lycée, il est particulièrement mou et niais.

Les élèves profitent beaucoup de son esprit de copinage et de sa nonchalance. Ses phrases fétiches sont  Ah, ouais ! L’infirmière : personnage récurrent qui soigne aussi bien les élèves que les profs. On se demande si elle n’en a pas marre de soigner les profs qui ne veulent pas faire les matchs de foot profs-élèves.

La cantinière : fait toujours ou presque les mêmes menus, à savoir frites, boudin ou purée. La femme de ménage :n’apparaît pas très souvent, et traite tout le monde de  tas d’feignants . Elle mange la plupart des mots. Avec elle, il faut remplir x formulaires de xy pages. Le psy scolaire : il harcèle les gens sur leurs prétendus problèmes psychologiques. Jeune, plutôt séduisante et mettant des habits très provocants, la plupart des élèves masculins sont amoureux d’elle. Elle semble aimer son travail et possède beaucoup d’expérience, autant avec les élèves qu’avec les difficultés du métier.

C’est un professeur dépressif et incroyablement malchanceux, persuadé qu’il exerce ce métier à cause d’une malédiction. Il est principalement rencontré lors des premier tomes. Professeur aux pensées très conservatrices, il considère les jeunes comme étant une génération perdue, violente, et affirme que la police devrait venir au lycée pour protéger les professeurs. Il est réputé pour être soporifique et sadique. 36 du volume 1, il s’appelle  M. Il veut que tout le monde le respecte.