Shakespeare et le métathéâtre PDF

En pratique : Quelles sources shakespeare et le métathéâtre PDF attendues ? Cet article est une ébauche concernant le théâtre.


Cet ouvrage traîte de la  métathéâtralité dans l’œuvre de William Shakespeare (1564-1616) : A Midsummer Night’s Dream (1594-1595), As You Like It (1599), Twelfth Night (1599-1601), Hamlet (1600) et The Tempest (1611). » Les différents emboîtements de théâtre dans le théâtre présents dans l’œuvre de Shakespeare soulignent à quel point le poète a le souci de se démarquer de la tradition dramaturgique. Le besoin d’expression autothématique est en contradiction avec le principe de l’illusion théâtrale hérité de la poétique aristotélicienne. Ceci constitue une hypothèse clé que nous nous efforcerons de vérifier tout au long de cet ouvrage. Shakespeare appartient autant à l’ère élisabéthaine qu’à l’époque baroque. Il n’est pas surprenant que l’autoréférentialité soit au cœur de ses préoccupations esthétiques, car l’influence baroque se définit en particulier par le souci de mettre en relief la réflexion sur la création artistique. La conscience de soi est un thème récurrent dans l’art baroque, de telle sorte qu’on affirme souvent que le prince Hamlet représente le personnage baroque par excellence. Ainsi, on comprend que le théâtre shakespearien soit aussi imprégné de métathéâtralité.

Il peut y avoir aussi des  faux  spectateurs, qui sont des comédiens faisant semblant de regarder. Par exemple, des personnages ont le même comportement, ou la même personnalité, ou le même problème, etc. Le métathéâtre est assez semblable, mais est un théâtre qui parle du théâtre, en mettant sous forme de castings, répétitions, débats, coulisses, etc. Mais on ne voit pas le théâtre joué au moment de la représentation.

Cette forme de théâtralité peut également se retrouver à l’Opéra. L’Ecole des femmes de Molière en est un bon exemple. En effet dans la scène 4 de l’acte IV, on peut voir que Arnolphe et ses deux valets vont jouer du théâtre dans le théâtre. La scène XII du Sicilien, ou l’Amour peintre de Molière. Ondine de Jean Giraudoux, acte II, dans le palais du roi.

Thé à la menthe ou t’es citron ? Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 23 mai 2018 à 22:31. Connu pour ses engagements politiques libertaires, Dario Fo est l’un des dramaturges italiens les plus représentés dans le monde avec Goldoni.

Angelo Beolco, dit Ruzzante, qu’il considère comme son  plus grand maître avec Molière. Pina Rota, connus pour leurs activités antifascistes. Après l’armistice du 8 septembre 1943, et l’appel aux armes de la République de Salò qui venait d’être créée, il se porte volontaire en devançant l’appel dans l’armée fasciste d’abord dans la défense antiaérienne à Varèse puis au bataillon parachutiste « A. Fo porta plainte pour diffamation et se porta partie civile. Lors de la première audience du 7 février 1978, Fo prétendit qu’il s’était infiltré pour renseigner les partisans et protéger sa famille.

Fo au milieu de ses camarades de combat qui avaient attaqué des partisans. S’ajoutèrent aussi des témoignages de supérieurs militaires de Fo à cette époque qui confirmèrent son engagement et du chef partisan Giacinto Luzzarini qui indiqua tout ignorer d’éventuels liens avec la résistance. Fo ne fit pas appel et le jugement est définitif. Dario Fo sort diplômé en 1950 de l’Académie des beaux-arts de Brera de Milan dans la section Architecture. Il y avait étudié la mise en scène et fut intrigué puis finalement obsédé par la découverte des grandes machineries de la Renaissance. Il y avait aussi cultivé son goût pour la peinture. Giustino Durano, il s’illustre en tant qu’acteur de cabaret dans des pièces comiques à sketchs, présentant des situations absurdes, au texte rapide, joué avec une précision millimétrique : Il dito nell’occhio.

Il y rencontre Franca Rame qu’il épouse à Milan à la basilique Sant’Ambrogio, le 24 juin 1954. Dario Fo avec Franca Rame et leur fils en 1962. Le style de Dario Fo perpétue la tradition de la commedia dell’arte, des clowns italiens et de la farce médiévale. L’improvisation, le déluge verbal, l’onomatopée, la performance physique et l’enchaînement de gags fondent les principales caractéristiques de ses pièces. L’utilisation de parlers populaires, d’accents régionaux et de formules idiomatiques occupe également une place centrale.