Lire en ligne L'Amour Secret de Beethoven pdf, epub

Lire en ligne L'Amour Secret de Beethoven pdf, epub

Lire en ligne L'Amour Secret de Beethoven pdf, epub

  • ISBN: B00MSRUDW8
  • Author:
  • Langues: Français
  • Évaluation: 4.4/5 (Votes: 3559)
  • Broché: 214 des pages
  • Disponibilité: En stock
  • Télécharger les formats: PDF, EPUB, KINDLE, FB2, AUDIBLE, MOBI et d'autres

Description du produit

BEETHOVEN et ELISE de Léa Nil

Ce roman passionnel nous transporte dans la Vienne fastueuse de l’empire autrichien entre 1803 et 1812.

Une tranche de la vie amoureuse de Ludwig van Beethoven ce génial et prolifique, mais tourmenté, compositeur de musique, grand précurseur du romantisme, entouré de femmes, miné par la maladie, déçu par ses Amours.

Intimement convaincue, après ses recherches documentaires, de la thèse avancée par le musicologue allemand, Klaus Martin Kopitz, expert sur la vie de Ludwig van Beethoven.

Et à partir d’une lettre d’amour intitulée « Lettre à l’immortelle bien-aimée » écrite par Beethoven le 6 juillet 1812 et retrouvée après sa mort par ses amis (Anton Schindler et Stéphan Von Breuning) dans un tiroir secret, Léa Nil a imaginé ce très beau roman d’amour.

Giulietta, Joséphine, Thérèse, Amalie, Antonia, Almerie, Anna Maria, autant de femmes, princesses, aristocrates, artistes, riches bourgeoises, issues de la belle société qui ont intimement fréquenté Ludwig sans jamais consentir à l’épouser.

Une rencontre a tout changé.

Mais pourquoi ?

Qui était l’Amour secret de Ludwig van Beethoven ? Celle pour qui son cœur a battu et qui l’a inspiré dans son œuvre jusqu’à sa mort !

Extrait d’un chapitre du livre :


Ils s’installèrent dans une clairière inondée de soleil et jonchée de violettes et de jonquilles. Élisabeth étendit une couverture sur l’herbe verte. Il s’allongea pendant qu’elle préparait le déjeuner. La chaleur des rayons du printemps au zénith le revigorait et il se sentait renaître. À travers ses yeux mi-clos, il observait Élisabeth. Il devinait sa poitrine ferme sous la dentelle de son corsage finement tricoté, presque transparent. Un violent désir s’empara de lui. Élisabeth venait de terminer la mise en place du pique-nique.

Il se releva légèrement et, en lui saisissant le bras, l’invita à s’asseoir près de lui. Elle était un peu mal à l’aise. C’était la première fois qu’ils se retrouvaient complètement isolés sans crainte d’être surpris à tout moment. Son regard croisa le sien et elle reconnut l’ardeur de la passion dans ses prunelles. Elle sentit le rouge empourprer ses joues. Ce qui le fit sourire tendrement. Elle était si innocente ! Il se redressa et délicatement il l’allongea sur la couverture. Il ôta ses peignes de fine écaille, défit ses cheveux et les éparpilla de part et d’autre de son visage. Il commença à la caresser et descendit lentement vers sa gorge. Il frôla ses seins à travers le tissu et rapprocha son corps du sien. Élisabeth frissonnait.

— Tu es très belle ! Sais-tu que tu me rends fou ?
En guise de réponse, elle hocha la tête. Elle était tétanisée. Une vague de sensations déferlait dans tous son corps, une volée de papillons butinait son bas ventre et elle avait peur de ne pas pouvoir résister à cet homme.

Son être réclamait plus, bien qu’elle ne sache rien du bonheur de l’amour physique. Elle avait
bien lu quelques livres sur l’éducation sexuelle lorsqu’elle était à Trieste grâce à son ami Giuseppe
qui lui en avait procuré, mais jamais elle n’aurait pu imaginer ce qu’elle ressentait à cet instant précis.